Leçon 3: Une guerre totale.

Que signifie l'expression une "guerre totale" ?

A) La vie des soldats sur le front.

Savoir utiliser Internet

A l'aide de l'animation sur la bataille de Verdun (site France 5 Education), réponds aux questions ci-dessous en suivant bien le plan donné.

Après être entré sur le site, ouvre le livre interactif. Plusieurs chapitres se présentent à toi. Il faudra cliquer sur chaque chapitre pour répondre aux questions.

I°) En montant vers le front.

1) Pourquoi peut-on dire que la bataille de Verdun a énormément concerné les soldats français ?

2) Comment sont "accueillis" les soldats en arrivant sur le front ?

Clique à trois reprises sur la flèche située à droite pour tourner les pages.

Texte la relève montante.

3) Relève le groupe de mots qui montre que les soldats en position sont contents d'être remplacés.

Clique sur retour au sommaire.

II°) Un déluge de fer et de feu.

Clique à deux reprises sur la flèche située à droite pour tourner les pages.

Texte le 14 mars.

4) Pourquoi peut-on dire que les soldats subissent un "déluge de fer et de feu" ?

5) Quelle est l'attitude des soldats face à ces bombardements ?

Clique sur retour au sommaire.

III°) Vivre au milieu des cadavres.

6) Relève les passages du texte qui montrent l'horreur des combats.

Texte le 22 février, cote 240.

7) Que découvre le soldat dans sa tranchée ?

8) Que voudrait-il faire face à ce corps qui gêne ses camarades ?

Clique sur retour au sommaire.

IV°) Malgré la boue, la soif...

9) A quels gestes de la vie quotidienne les soldats doivent-ils parfois renoncer ?

10) Quels sont les "compagnons" des soldats dans les tranchées ?

11) Pourquoi la boue est-elle un véritable problème pour les soldats ?

Clique à deux reprises sur la flèche située à droite pour tourner les pages.

Texte un soldat relate les conditions de vie extrêmes, lors de son séjour du 2 au 17 mai, au fort de Vaux.

12) Relève une phrase qui illustre le mieux pour toi les difficiles conditions de vie des soldats.

Clique sur retour au sommaire.

V°) Si j'y reste.

13) Par quels moyens les soldats ont-ils des liens avec leur famille ?

14) Quelles sont les deux attitudes des soldats quand ils écrivent à leur proches ?

 

B) Produire pour le front.

Document 1: Les ouvriers d'armement en France, dans les arsenaux. Source Cliotextes.

Août 1914
50 000
Mai 1915
313 000
Novembre 1918
1 675 000

Document 2: Production de Renault (France). Source Cliotextes

 
1913
1918
Voitures
1484
553
Camions
174
1793
Chars d'assaut
0
750
Moteurs d'avions
0
5 000
Obus de 75 et de 155
0
2 millions
Taille des usines
11,5 hectares
34 hectares

Document 3: L'économie de guerre, l'industrie automobile au service de la défense nationale. Source Cliotextes.

Dès la bataille de la Marne, l'approvisionnement d'obus était fortement diminué et il fallut résoudre, tout en combattant, le redoutable problème de l'alimentation des batteries de campagne en obus de 75. Les arsenaux militaires n'étant susceptibles de produire qu'une petite fraction de la quantité de projectiles nécessaire, on ne pouvait compter que sur l'aide de l'industrie privée pour rétablir un équilibre indispensable entre la fabrication et la consommation, équilibre dont dépendait la victoire des armées alliées.

Nos plus célèbres constructeurs d'automobiles fabriquent aujourd'hui des munitions et ont répondu avec un patriotique empressement à l'appel du gouvernement. L'un d'eux a même créé de toutes pièces une immense usine modèle en vue de la fabrication des shrapnells de 75 et a fait un prodigieux effort pour mettre debout, en trois mois, des ateliers capables de fournir 1.000 shrapnells à l'heure. Les munitions destinées aux canons de 105, 120 et 155 sont fabriquées également dans nos usines d'automobiles, mais avec moins de facilité que l'obus de 75, évidemment plus léger et obtenu sans forgeage.

Le personnel des usines d'automobiles ayant été presque entièrement mobilisé au 2 août 1914, l'effectif nécessaire pour la fabrication des obus a été constitué péniblement. Des usines occupant 6.000 ouvriers avaient vu ce nombre se réduire en quelques jours à 800 travailleurs. Il s'agissait donc de faire coopérer à un but unique les quelques centaines d'ouvriers non mobilisés, les étrangers embauchés, les mobilisés rappelés du front et les femmes, auxquelles on a fait appel pour toutes les opérations peu fatigantes de la fabrication ou de la vérification.

Colonel XXX "La Science et la Vie" Septembre 1915 (extrait)

Savoir utiliser plusieurs documents

Exercice 1: Réponds aux questions suivantes en t'aidant des documents 1, 2, et 3 et en faisant des phrases.

1°) Quelle conclusion peux-tu tirer de l'observation du document 1 ?

2°) Quelle entreprise française fabrique des munitions et du matériel militaire pour l'armée ? Qu'est-elle censée produire en période normale ?

3°) Quelles sont les productions importantes en 1918 qui n'existaient pas en 1913 ?

4°) Pourquoi ces entreprises civiles se sont-elles mises à produire du matériel militaire et des munitions ?

5°) Comment fait-on face au manque de main d'oeuvre lié au départ des hommes sur le front ? (utilise le texte, et ces photos 1 et 2 si tu le souhaites qui pourront t'aider)

 

Document 4: Une affiche pour un emprunt d'état.

Savoir lire et comprendre une image

Exercice 2: Utilise le document ci-contre pour répondre aux questions en faisant des phrases.

1°) Que représente cette affiche ?

2°) A qui s'adresse-t-elle ?

3°) Explique pourquoi il faut verser son or à l'Etat ?

 

 

C) Mobiliser les esprits.

Document 5: Le "bourrage de crânes": extraits de fausses nouvelles volontairement publiés dans les journaux français pendant la guerre. Source: cliocollège.

" Leur artillerie lourde est comme eux, elle n'est que bluff. Leurs projectiles ont très peu d'efficacité... et tous les éclats... vous font simplement des bleus."

in Le Matin, Lettre du front, 15 septembre 1914

Savoir lire et comprendre un texte

Exercice 3: Après avoir lu les trois passages ci-contre, réponds aux questions en faisant des phrases.

1°) Que peux-tu dire des informations écrites dans les journaux ?

2°) Que cherche-t-on à montrer aux populations civiles qui ne sont pas sur le front ?

3°) Pourquoi veut-on cacher se qui se passe vraiment lors des combats ?

4°) Cherche dans ton manuel ce mot qui définit ces mesures prises pour répandre une opinion ou une idée souvent fausse.

 

"A part cinq minutes par mois, le danger est très minime, même dans les situations critiques. Je ne sais comment je me passerai de cette vie quand la guerre sera finie. Les blessures ou la mort... c'est l'exception" in Petit Parisien, "

Lettre de soldat, 22 mai 1915

"Les cadavres boches sentent plus mauvais que ceux des Français."

in Le Matin, 14 juillet 1915

Document 6: Le développement de la censure.

La censure (5 août 1914)

"Interdiction de publier des renseignements de nature à nuire à nos relations avec les pays alliés, les neutres, ou relatifs aux négociations politiques.

Interdiction en outre d'attaquer les officiers, de parler des formations nouvelles, de reproduire des articles parus dans les journaux étrangers.

Avis de décès : ne doivent pas indiquer le lieu où le défunt est tombé.

Interdiction de publier des articles concernant expériences ou mise en service d'engins nouveaux, des cartes postales ou illustrations reproduisant des canons ou des engins de guerre nouveaux ou du matériel ancien modèle, dans un paysage pouvant faire découvrir le lieu de l'emploi.

Surveiller tout ce qui pourrait sembler une propagande pour la paix.

Interdiction de publier cartes postales renfermant scènes ou légendes de nature à avoir une fâcheuse influence sur l'esprit de l'armée ou de la population, cartes postales représentant matériel nouveau, armes, engins de toute nature."

in BECKER, La France dans la Grande Guerre. Laffont, 1980

Savoir lire et comprendre un texte

Exercice 4: Après avoir lu le texte ci-contre, réponds aux questions en faisant des phrases.

1°) En quoi consiste la censure ?

2°) Compte tenu des interdictions formulées ici, que penses-tu qu'il arrive très souvent pour le courrier des soldats ?

Savoir produire un paragraphe argumenté.

Paragraphe argumenté:

Dans un petit paragraphe d'environ 5 lignes, tu montreras à l'aide de tes réponses précédemment trouvée dans cette leçon pourquoi la première guerre mondiale est une guerre totale.