La monarchie absolue en France

 

 

- Quel est le visage de la société française sous Louis XIV ?

Leçon 4: La société française sous Louis XIV.

A) Une société divisée en ordres.

Document 1: Une société divisée en ordres.

"Il faut qu'il y ait de l'ordre en toutes choses, (...) car nous ne pourrions pas vivre en égalité de condition, mais il faut par nécessité que les uns commandent et que les autres obéissent.

Les uns sont dédiés particulièrement au service de Dieu ; les autres à conserver l'État par les armes ; les autres à le nourrir (...). Ce sont nos trois ordres ou États généraux de France, le Clergé, la Noblesse et le Tiers État. Mais chacun de ces trois ordres est encore subdivisé en degrés subordonnés à l'exemple de la hiérarchie céleste.Au sommet, l'ordre ecclésiastique, le clergé, car, en droit, les ministres de Dieu doivent conserver le premier rang d'honneur. Ensuite, la noblesse (...). Enfin, le Tiers Etat qui embrasse le reste du peuple."

Charles Loyseau, Traité des ordres et simples dignités, 1613.

Savoir lire et comprendre un texte

Exercice 1: A l'aide du texte ci-contre, réponds aux questions suivantes en faisant des phrases dans ton cahier.

1°) Présente le document (nature, date et auteur).

2°) Quels sont les trois ordres qui composent la société française sous l'Ancien Régime ?

3°) Rédige trois phrases simples pour expliquer le rôle de chaque ordre.

4°) Comment s'appellent les 3 ordres réunis ?

 

Document 2: Diaporama "la société française divisée en ordres".

Savoir lire et comprendre un schéma

Exercice 2: A l'aide du diaporama, réponds aux questions de la fiche "La société d'Ancien régime: une société d'ordres".

 

B) La vie des paysans.

Document 3: Les difficultés du monde paysan.

La majorité de la population française est composée de paysans (90%). Comment vit cette population ?

Les malheurs du peuple.

"Le dernier des malheurs, c'est que la moisson suivante fut entièrement manquée, ce qui fut cause quele grain fut d'un grandissime prix. Et, comme le pauvre peuple était épuisé tant par les fréquentes demandes de sa Majesté que par ses impôts de guerre exorbitants, ils devinrent dans une telle pauvreté qu'on la peut appeler famine. Heureux ceux qui pouvaient avoir un peu de seigle pour mêler avec de l'avoine, des pois, des fèves pour en faire du pain.

On était las d'être au monde, on n'entendait plus parler pendant ce temps que de voleurs, que de meurtres, que de personnes mortes de faim."

Journal d'un curé de campagne, XVIIème siècle.

Savoir lire et comprendre un schéma / un texte

Exercice 3: Utilise le document 3 puis réponds aux questions suivantes en faisant des phrases.

1°) Quels sont les trois types d'impôts payés par le paysan français ? Cite un exemple pour chacun.

2°) Au total, combien d'impôts paie le paysan ? Que peux-tu en conclure ?

3°) Dans le texte ci-dessus, quelles sont les causes de la misère des paysans ?

4°) Comment sont perçus les impôts par les paysans ?

5°) Finalement, que peux-tu dire de la vie des paysans ?