La France et l'Allemagne pendant les années 30: deux pays face à la guerre.

Complète le texte à trous


Pendant les années 30, une crise et touche de nombreux pays européens. Ceux-ci la gèrent parfois de manière très différente.

La France est une depuis 1870, et c'est le qui possède le pouvoir: on parle donc de régime parlementaire. Plusieurs partis politiques compose le paysage politiques français, parmi les principaux, on distingue les radicaux, la et le parti français à gauche. Hors du parlement, des groupes d'extrême droite, les , prônent la haine de la république, des communistes, des étrangers et des . La France connaît une crise économique mais aussi : les gouvernements n'ont pas de majorité stable à l'assemblée et on change donc très souvent de gouvernement: c'est ce qu'on appelle l'. Les ligues veulent profiter de ce climat ainsi que des scandales qui touchent les hommes politiques (affaire ) pour renverser la . Le février , une grande manifestation contre la république parlementaire tourne à l'émeute, beaucoup y voit une tentative de fasciste. Les partis de gauche se regroupent alors pour une contre-manifestation le 14 juillet 1935. Le parti communiste, les radicaux et la SFIO se regroupent alors autour d'un programme commun qui vise à soutenir la et la : "le , la , la ". C'est le .
Une fois au pouvoir (à la suite des élections législatives de ), le met en place un certain nombre de mesures visant à satisfaire les Français qui aspirent au changement. Le 7 juin 1936 sont signés les accords de qui prévoient des hausses de , la création de délégués du personnel dans les entreprises. On voit aussi apparaître les et la semaine de heures. Beaucoup d'ouvriers en profite pour partir pour la première fois en . Malgré ces changements, le Front Populaire se fissure sur des questions de politiques extérieure (engagement en Espagne contre Franco...).
La situation est bien différente en Allemagne où la est bien plus récente (années 1920) et donc moins bien ancrée dans les esprits. Là aussi c'est le qui possède le pouvoir. La crise économique touche gravement le pays, le nombre de devient très important. Hitler et son parti politique (le ) en profitent. Hitler prône la haine des et les rend responsables de la crise qui touche l'Allemagne. Il se veut aussi être un guide (un ) pour le peuple allemand qui se doit d'élargir son grâce à des conquêtes. Dès lors, déçue par la république parlementaire, la population se tourne vers les partis (le parti communiste et le NSDAP d'Hitler).Promettant "du travail et du pain", ainsi qu'une protection contre le communisme, le parti d'Hitler devient majoritaire en 1932. Le , Hitler devient chancelier. Une fois à la tête du pays, Hitler s'attribue les pleins pouvoirs, il fait assassiner les principaux chefs SA susceptibles de s'opposer à lui. Il met ensuite en place les et la qui arrêtent et torturent les opposants au régime. La population est très vite et conditionnée aux idées racistes et antisémites d'Hitler. Grâce à la et au contrôle de tous les médias, les Allemands sont encadrés par le parti nazi dès leur plus jeune âge. Enfin, point d'honneur à ses idées, Hitler met en place les lois de qui visent à la persécution des . On leur interdit toute activité et ils sont persécutés avant d'être envoyés dans des camps de puis d'extermination. Le nouveau régime en place en Allemagne, est , et . Afin d'agrandir "son espace vital", Hitler engage le réarmement de l'Allemagne puis il envahit l'Autriche (c'est l') avant de toucher à la Pologne et de déclencher une guerre mondiale. met en place un certain nombre de mesures visant à satisfaire les Français qui aspirent au changement. Le 7 juin 1936 sont signés les accords de qui prévoient des hausses de , la création de délégués du personnel dans les entreprises. On voit aussi apparaître les et la semaine de heures. Beaucoup d'ouvriers en profite pour partir pour la première fois en . Malgré ces changements, le Front Populaire se fissure sur des questions de politiques extérieure (engagement en Espagne contre Franco...).
La situation est bien différente en Allemagne où la est bien plus récente (années 1920) et donc moins bien ancrée dans les esprits. Là aussi c'est le qui possède le pouvoir. La crise économique touche gravement le pays, le nombre de devient très important. Hitler et son parti politique (le ) en profitent. Hitler prône la haine des et les rend responsables de la crise qui touche l'Allemagne. Il se veut aussi être un guide (un ) pour le peuple allemand qui se doit d'élargir son grâce à des conquêtes. Dès lors, déçue par la république parlementaire, la population se tourne vers les partis (le parti communiste et le NSDAP d'Hitler).Promettant "du travail et du pain", ainsi qu'une protection contre le communisme, le parti d'Hitler devient majoritaire en 1932. Le , Hitler devient chancelier. Une fois à la tête du pays, Hitler s'attribue les pleins pouvoirs, il fait assassiner les principaux chefs SA susceptibles de s'opposer à lui. Il met ensuite en place les et la qui arrêtent et torturent les opposants au régime. La population est très vite et conditionnée aux idées racistes et antisémites d'Hitler. Grâce à la et au contrôle de tous les médias, les Allemands sont encadrés par le parti nazi dès leur plus jeune âge. Enfin, point d'honneur à ses idées, Hitler met en place les lois de qui visent à la persécution des . On leur interdit toute activité et ils sont persécutés avant d'être envoyés dans des camps de puis d'extermination. Le nouveau régime en place en Allemagne, est , et . Afin d'agrandir "son espace vital", Hitler engage le réarmement de l'Allemagne puis il envahit l'Autriche (c'est l') avant de toucher à la Pologne et de déclencher une guerre mondiale.